« Le Chat Zen » de Kwong Kuen Shan

79911735_o

Il arrive souvent, voir presque tout le temps, qu’en flânant dans une librairie, je parviens toujours à dénicher un petit livre original qui va illuminer ma journée et faire mon bonheur. Hormis les précieux conseils de professionnels passionnés, c’est d’ailleurs la raison principale qui me pousse à ouvrir la porte d’une librairie dès que j’en aperçois une au détour d’une rue. Déambuler dans les rayons et avoir cette douce impression de se faire choisir par le livre qui n’attendait que vous est une sensation dont je ne me lasse pas.

83296401_o« Seuls ceux qui sont très savants et ceux qui sont très ignorants ne changent pas d’avis » Confucius

Passionné de taoïsme et d’arts asiatiques depuis longtemps, je ne pouvais que succomber au charme irrésistible de ce petit ouvrage Le Chat Zen de Kwong Kuen Shan. Cette artiste utilise les outils traditionnels chinois pour créer de ravissantes aquarelles. Dans un passionnant petit texte d’introduction, Kwong Kuen Shan nous raconte son ancienne phobie des chats et le cheminement spirituel qui l’a conduite à aimer et à peindre ces petits félins. Les 40 aquarelles présentées sont accompagnées à chaque fois d’une parole de sagesse chinoise provenant des plus grands auteurs dans ce domaine (Confucius, Lao Tseu, Sun Zi…). Le résultat final est un régal tant pour  les yeux que pour l’esprit !

le-chat-philosophe-kwong-kuen-shan_4084297-L                                   (A signaler, « Le Chat Philosophe » du même auteur)

La finesse et les charme des peintures de Kwong Kuen Shan trouve un écho souvent souriant dans les paroles des grands maîtres asiatiques. On picore, on savoure ces savoureux échanges en appréciant la fusion du geste esthétique à la pensée philosophique. Grande amatrice de littérature chinoise classique, Kwong Kuen Shan a su nous transmettre tout son amour de l’art et de la philosophie chinoise en un simple, mais délicieux recueil.

seals-s                (L’importance des sceaux dans la peinture chinoise y est également expliquée)

Cet article, publié dans Littérature, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s