Dojoji (et autres nouvelles), Yukio Mishima

Dojoji-Mishima

Après la lecture aussi fascinante que soutenue du premier tome de A la recherche du temps perdu de Marcel Proust, il était temps pour moi de retourner à ma passion pour la littérature japonaise, et qui plus est sous une forme littéraire que j’apprécie au plus haut point, la nouvelle. C’est encore une fois le hasard qui me guida vers ce petit recueil écrit par Yukio Mishima (1925-1970). 4 nouvelles (issues de La mort en été) nous sont donc proposées : Dojoji, Les sept ponts, Patriotisme, et La perle.

Kyō-ganoko_Musume_Dōjō-ji_(April_1852_Edo_Ichimura-za)(Dojoji est à la base une pièce traditionnelle du théâtre Nô ayant pour thème la jalousie)

Après lecture, ce qui séduit immédiatement est l’étonnante facilité avec laquelle l’écrivain nous plonge dans l’univers codifié et fantastique du Japon ancien. Par fantastique, je n’entends pas une résurrection d’un samouraï  vengeur ou une invasion de Yokaï (fantômes traditionnels japonais) dans un petit village, non, je parle ici de la superstition des gens qui influencent leur vision du monde, de la très légère étrangeté d’une situation à priori anecdotique. Par exemple, quoi de plus banal que la mise aux enchères d’une grosse armoire chez un antiquaire ? Et pourtant, à l’aide d’ingrédients savamment distillés, Yukio Mishima interroge avec une certaine ironie teintée de délicatesse le quotidien et notre rapport à celui-ci.

AVT_Yukio-Mishima_4955(l’auteur Yukio Mishima se suicida par seppuku)

L’humour est également présent,et l’on se délectera de la lecture des sept ponts, l’histoire de ces trois élégantes dames accompagnées d’une servante bourrue devant traverser sept ponts sans parler pour espérer voir exaucer leur vœu le plus cher fait preuve d’un truculent comique spirituel. Le caractère de chaque protagoniste est merveilleusement esquissé en quelques traits, tout comme la description poétique des lieux. Impossible dès lors de ne pas penser à la calligraphie japonaise, savant mélange de simplicité et de complexité.

arton1123(Rite d’amour et de mort est l’adaptation cinématographique de Patriotisme, réalisé par l’auteur lui-même)

Patriotisme s’avère le sommet de ce court recueil et s’impose à mes yeux comme un chef-d’œuvre de la littérature asiatique. Le 26 Février 1936 a eut lieu une tentative de coup d’état, menée par une partie de  l’armée impériale japonaise. Le lieutenant Shinji Takeyama refuse de tuer ses amis et décide de se faire hara-kiri, sa femme Reiko le suivant dans la mort en se poignardant. Le talent de Yukio Mishima explose dans ce récit de la dernière nuit de ce couple idéal,  la finesse des sentiments y est décrite de façon admirable et la cruauté quasi-insoutenable de la mort de ce bel amour est une expérience indélébile de lecteur terrassé par cette implacable nouvelle.

Sozzani2(Yukio Mishima servit à de nombreuses reprises de modèle au photographe Eiko Hosoe)

Heureusement, Dojoji finit sur une note beaucoup plus légère avec La perle, un petit bijou d’humour prenant comme point de départ une cérémonie de thé entre quatre quadragénaires. Yukio Mishima est l’exemple parfait de ce que la littérature japonaise peut nous offrir de meilleur, à savoir l’art de nous éveiller au non-dit, qui cache en son sein un océan de sensibilité, de finesse et de passions. C’est toute la pensée paradoxale japonaise qui nous est offerte ici, celle soucieuse de respecter scrupuleusement les codes sociaux en vigueur, et celle qui se laisse perdre dans un quotidien fantasmé, et donc fantastique.

Yukio_Mishima(Yukio Mishima écrivit une quarantaine de romans, une vingtaine de recueils de nouvelles, presque autant de pièces de théâtre et de nombreux essais)

 

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Littérature, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s