La joie d’amour, de Robert Misrahi

9782746736306FS

Il existe dans mon appréciation littéraire deux types d’ouvrages de philosophie. D’un côté, nous avons des livres fait par des philosophes pour des philosophes, abordant en leur sein d’arides problématiques, un vocabulaire ardu et des références plus ou moins obscures pour le dilettante intellectuel que je suis. Loin de moins l’idée de railler cette branche essentielle et estimable des ouvrages philosophiques, il me semble même que c’est tout un pan de la recherche intellectuelle qui permet à l’humanité d’évoluer vers plus de conscience d’elle-même et ainsi de redéfinir constamment une « nouvelle » réalité.

(une interview télévisée lors du précédent roman écrit par Robert Misrahi)

Mais il existe aussi un type d’ouvrages philosophiques différents, qui ont à cœur d’ancrer la réflexion dans le quotidien vécu, qui veulent se faire comprendre du plus grand nombre, et ceci sans amoindrir le cheminement intellectuel de la pensée du philosophe écrite sur le papier jusqu’au cerveau du lecteur impressionné par un raisonnement original s’appuyant sur l’histoire de la philosophie pour « résoudre » une question qui…le questionne ! Et là se pose une nouvelle problématique qui envahit les rayons des librairies et bibliothèques : dans quelle catégorie classer ces ouvrages ? Développement personnel, spiritualité, philosophie ? La réponse est limpide, il suffit de se renseigner un minimum sur l’auteur pour savoir à quel type d’ouvrage on a à faire !

12-10-18_R.Misrahi_   (38)

Prenons l’exemple du nouvel ouvrage du philosophe Robert Misrahi, La joie d’amour. Cet esprit brillant nous propose de redéfinir l’amour, pour le vivre sans le subir, pour le (ré)concilier avec notre épanouissement personnel, terme souvent confondu par certains avec l’égoïsme, alors que c’est exactement l »inverse. La connaissance de soi implique la connaissance de l’autre mais, et c’est un point fondamental, sans pour autant perdre son autonomie propre, autrement dit sa liberté intellectuelle de réfléchir sa vie pour mieux la vivre.

(Bande-annonce de Amour, de Michael Hanneke)

C’est à partir de ce premier constat (je schématise à la truelle) que se déploie la pensée philosophique de Robert Misrahi, le sujet ne pourra redéfinir son rapport à l’amour que si lui-même s’est engagé dans une attitude réflexive qui remet en question et dépasse le premier stade de toute vie vécue, la spontanéité. Ce chemin, forcément obscur (mais ou je me dirige?) et déstabilisant (remise en question de ses goûts, de ses choix, de ses valeurs), permettra au sujet de repenser sa conception de l’amour afin qu’elle s’intègre naturellement dans son nouveau choix de vie, libéré des petits désirs (d’avoir) au profit du grand Désir (d’être).

(coupe de cheveux, saxo, hydravion, comment résister à cette apologie de l’amour?)

Même si l’on est peu ou pas habitué à lire des ouvrages philosophiques, La joie d’amour ne perds jamais de vue son lecteur, il le guide doucement tout au long d’un processus intellectuel très agréable à lire. Robert Misrahi en profite pour mettre à mal la conception freudienne de l’amour, qui  voit la sexualité uniquement sous un angle mécanique et bestial, et réinstaure avec une grande élégance littéraire et érotique le concept de l’amour en toute conscience. Ainsi voilà un ouvrage étonnant qui réussit à explorer le plus beau des sentiments sous un angle novateur, et à le considérer comme une part essentielle de l’épanouissement philosophique de chacun.

(pour les plus intéressés, une présentation du livre par l’auteur lui-même)

Publicités
Cet article, publié dans Littérature, Philosophie, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s