Etienne Daho aux Nuits de Fourvière

Capture-d’écran-2013-11-20-à-07.17.49

Etienne, Etienne, Etienne…

Comme beaucoup de gens de ma génération, mon enfance et mon adolescence ont été bercé aux rythmes sophistiqués et envoutants des chansons d’Etienne Daho.

Nous sommes des millions à être tombés sous le charme de ce chanteur très séduisant, où une fragile timidité vocale menait la danse avec des mélodies totalement imparables, aux arrangements extrêmement novateurs.

Qu’est ce qui nous  touche autant chez cet artiste ? Je pense déjà qu’on ressent chez Etienne Daho une véritable sincérité, un amour profond de la musique, et le goût d’un hédonisme aux parfums enivrants d’une certaine innocence.

Il serait inconvenant de taxer Etienne Daho de « chanteur pour midinettes » comme cela a parfois été le cas, écrire sur l’amour n’est pas une tare et l’auteur fait preuve d’un talent inouïe pour explorer toutes les facettes de l’amour.

Au fil des albums se dessine doucement l’image d’une quête amoureuse et existentielle absolument bouleversante, dans laquelle chacun peut y puiser sa propre expérience, ses propres interrogations.

14310Essayons de faire le tri dans cette pléthorique discographie. Je commencerai par rassembler les albums suivants : Mythomane, La Notte, La Notte et Pop Satori. Ces 3 disques constituent la base du mythe Daho. Si le premier album séduit par son charme innocent, les 2 suivants annoncent la couleur : la légèreté et la gravité se marieront pour le meilleur, jamais pour le pire. La joie de vivre de folles nuits extatiques se confond avec le spleen du petit matin, c’est La Dolce Vita version Pop électronique française.

IMAG0174(Photo d’Antoine Giacomoni)

Ensuite arrive Pour nos vies martiennes et Paris Ailleurs : Etienne Daho approfondit ses textes, et l’on découvre des abîmes terrifiants au sein de chansons stupéfiantes de perfection Pop. Le goût de vivre devient dangereux, on sent poindre toutes les tentations que la vie peut nous offrir (« Avant que j’m’en aille, Avant mes funérailles,De la vie faire ripaille, Avant que j’m’en aille » peut-on entendre sur Des Attractions Désastre). La musique devient plus rock, Etienne Daho s’entoure du groupe Les Valentins et assume pleinement ses influences du rock anglais et américain ( des Smiths au Velvet Underground) sur l’inestimable Paris Ailleurs, unanimement encensé par la presse Rock pas toujours tendre avec les chanteurs français.

5f861dbe3533d05149dd482280972f20Pour ma part, j’avoue avoir décroché après cette période. En effet, je me suis jeté à corps perdu dans la musique électronique et j’avais une telle soif de connaissance des musiques modernes et de leurs influences que j’ai très vite décroché du monde de la Pop et du Rock… D’ailleurs, Etienne Daho n’a pas non plus été insensible aux charmes de ces nouveaux nouveaux rythmes électroniques tel la Jungle si l’on écoute Reserection et l’excellent Eden.

Et puis les années passent…Après avoir exploré la musique électronique, puis tout doucement m’initier au classique, je suis revenu à la chanson française avec les œuvres d’Alain Bashung, de Serge Gainsbourg et de Jacques Brel. En même temps, j’explore avec passion des albums Pop, Funk et Disco des années 70 et 80, comme  ceux de Jacno, Chic, Depeche Mode, Prince. A ce moment-là, j’apprends que Etienne Daho va sortir un nouvel album intitulé Les chansons de l’innocence retrouvée.

Déjà, il y a ce titre, cette sublime pochette, qui intrigue, qui résume, qui invite, qui impressionne. Et puis on écoute, encore et encore, on n’en se remet pas, les mois passent et Les chansons de l’innocence retrouvée ne quitte pas la platine, on découvre des subtilités de production, des phrases qui prennent un nouveau sens selon notre état d’esprit, on se dit qu’on va arrêter de frissonner à l’écoute de En surface, et non ce titre est bien l’une des plus belles chansons françaises de ces dix dernières années.

(Magnifique remix de Rone)

Après cela, je me suis demandé comment sonnaient les albums d’Etienne Daho que j’avais mis de côté toutes ces années (mis à part Réévolution, que je vois comme le frère de Paris Ailleurs). Je prends au hasard Corps & Armes, je le glisse dans le lecteur CD de ma voiture pour un long trajet, volume très fort et j’ai les larmes aux yeux dès la première chanson, l’exceptionnelle Ouverture ! Et c’est ainsi que je redécouvre doucement les précédents albums de Etienne Daho, en mesurant le parcours musical et humain de cet artiste d’exception. Lorsque j’appris sa venue aux Nuits de Fourvière, il était juste impensable que je rate l’occasion de le découvrir en chair et en os !

les-4-500-festivaliers-attendaient-le-retour-du-jeune-homme-moderne-des-annees-80-photo-stephane-guiochonC’est donc le 18 Juillet,avec 4500 personnes, que je bouillonnais d’impatience de découvrir l’artiste en live, espérant un son à la hauteur du « Diskönoir » du nouvel album. En attendant le maître, on pouvait se dandiner sur les rythmes électro-pop de Perez, une musique puissantee sur des textes déroutants, le tout étant d’une redoutable simplicité très ambigüe, en tout cas un groupe prometteur à suivre de très près !

Après cette mise en bouche, il était temps d’accueillir le maître, ou plutôt c’est lui qui nous a accueilli à grands coups de cymbales postés de chaque côté de son micro. Une entrée fracassante pour un concert rugissant et émouvant, dépassant toutes mes espérance. La relecture très Rock électronique des titres de son répertoire fut à chaque fois une énorme surprise, Tombé pour la France, Saudade, Bleu comme toi, Les chansons de l’innocence retrouvée et bien d’autre se sont vues boostées par une énergie ahurissante, emportant tout sur son passage !

Et puis, il y a la découverte de l’homme, généreux, attachant, alliant une fragilité éternelle à une énergie inépuisable, la communion avec le public est total, ces quelques vidéos ne peuvent bien sûr pas rendre compte ni de l’ambiance électrisante ni du son simplement énorme, délivré par des musiciens de grand talent.

Je n’espère plus que deux choses désormais : la sortie d’un album live de la tournée Diskönoir et retourner dès que possible voir Etienne Daho en concert, une expérience magique et inoubliable !

Etienne DAHO 2013

 

Publicités
Cet article, publié dans Evenements, Musique, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s