Pour une nuit d’amour, Emile Zola

DSCN2935

Petit livre pour grande lecture. Pour deux malheureux euros, les éditions Folio regorgent de trésors à redécouvrir. Parmi ceux-ci figure en bonne place Pour une nuit d’amour d’Émile Zola (1840-1902). Tirées du recueil Le Capitaine Burle (dans Contes et nouvelles, Bibliothèque de la Pléiade), les deux nouvelles qui constituent cet ouvrage, Pour une nuit d’amour et L’Inondation, prouvent, si besoin était, l’immense génie littéraire du plus grand écrivain français, au côté de Marcel Proust et Victor Hugo.

Émile_Zola_Nadar

Julien Michon est un jeune homme de vingt-cinq ans dont la vie est déjà réglée comme du papier à musique. Et rien ne peut faire changer l’agréable monotonie du quotidien de ce grand timide au physique atypique. Sa seule fantaisie est de jouer de la flûte le soir à sa fenêtre. Mais un soir, une apparition féminine à la fenêtre de l’hôtel situé en face de chez lui va chambouler son existence.

Thérèse est une femme magnifique dont la noirceur du regard laisse deviner un esprit ténébreux, ce dont va bientôt se rendre compte le pauvre Julien, complétement envoûté par la beauté ensorcelante de cette apparition surnaturelle. Difficile d’en dire plus sans dévoiler des ressorts importants de l’intrigue, mais Pour une nuit d’amour surprend à chaque page, et ce jusqu’à la dernière ligne du récit. Zola explore avec application et brutalité les méandres de la pensée humaine par la description d’actes étranges et de décisions inhabituelles.

portrait-of-emile-zola-1868 manet(portrait d’Émile Zola par Manet, 1868)

Un récit bien sombre, donc, mais nous ne somme qu’à la moitié du recueil et L’Inondation va tout emporter sur son passage. Soyons clairs, en lisant cette nouvelle, on ne peut que poser un genou à terre pour saluer l’incomparable génie de Zola. Pourtant, que cette histoire est simple de prime abord. Parti de rien, Louis Roubieu, 70ans, habitant un village près de Toulouse, a patiemment construit sa vie grâce à la vigne et au blé. Il vit dans une harmonie parfaite avec toute sa famille (une douzaine de personnes) dans une grande ferme. La joie tranquille de celui qui a réussi sa vie perce à travers chaque mot de cette histoire racontée à la première personne. Et pourtant un soir, un cri, « La Garonne! La Garonne! », va tout faire basculer.

Les eaux tumultueuses du fleuve font se déverser dans le village, dévastant tout, les maisons et les cœurs des habitants. La montée des eaux oblige toute la famille, unie dans le drame, à monter sur le toit de la ferme, pour tenter de survivre à cet apocalypse. Il est impossible de décrocher de L’Inondation, tant Émile Zola nous tient en haleine par le déroulement inexorable des événements. Là où tout autre écrivain en aurait profité pour faire régler leur compte en famille, Zola nous montre tout l’amour qui cimente cette fratrie, et pour cette raison, le récit est encore plus déchirant à lire.

Et l’enfer n’en finit pas de se déchaîner, et nous n’en nous finissons pas de lutter avec cette famille. Là encore, inutile d’en dire plus, mais une indicible tristesse nous submerge une fois la dernière page refermée. Et il faut encore une fois saluer les incroyables descriptions de Zola, les mouvements des eaux et leurs cortège de malheurs étant sublimement rendus.

On le voit donc, nul besoin d’aller chercher plus loin pour lire des histoires où l’humain, dans toute sa complexité, est sublimée par une écriture d’une force et d’une finesse inégalée.

4487(illustration de 1875 lors de la terrible inondation de Toulouse)

Cet article, publié dans Littérature, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Pour une nuit d’amour, Emile Zola

  1. Laura dit :

    Je ne comprend toujours pas de quoi parle ce roman exactement … Aider moi svp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s