L’autobiographie de l’agent très spécial Dale Cooper

DSCN3823

Voilà un bien étrange petit livre qui ravira tous les aficionados de la série culte du début des années 90, Twin Peaks, créée par le réalisateur David Lynch (Blue Velvet, Mullholland Drive) et Mark Frost, romancier et scénariste (Hill Street Blues, Storyville). Il n’est pas péjoratif de considérer cet ouvrage comme un produit dérivé de la série, cela ne lui enlève en rien ses qualités qui lui sont propres, mais comprenons bien qu’une certaine exigence littéraire n’est pas de mise ici. Ce constat étant fait, on peut se délecter de ces pages narrant l’enfance, l’adolescence et les premiers pas dans le FBI du surprenant agent Dale Cooper. Le procédé est assez amusant dans le sens où nous « écoutons » les différents enregistrements provenant de cassettes de magnétophone.

Autant le dire sans détour, le début de l’ouvrage est certes amusant mais n’apporte rien à l’édifice de la mythologie de Twin Peaks. Si comme de nombreux amoureux de la série, on considère que sa plus grande force réside dans son implacable mystère, on est forcément déçu de lire des pages très explicatives sur la personnalité de Dale Cooper. Mais alors que l’on s’apprête à fustiger ce roman, apparaissent assez vite les premières traces d’une inquiétante étrangeté, un saisissement nous fait alors tourner les pages un peu plus vite. Et le meilleur arrive enfin grâce paradoxalement au vide que crée les enregistrements manquants. Là, le vide abyssal de pans entiers d’années de Dale Cooper laisse supposer un voyage physique et spirituel qui modifiera à tout jamais la perception de la réalité chez cet être d’exception. Le frère de Mark Frost, Scott Frost, qui a écrit cet ouvrage, trouve en définitive une véritable connexion avec la spiritualité de Twin Peaks.

06-twin-peaks-1.w750.h560.2x

Mais on n’est pas au bout de nos surprises, et la dernière partie de l’ouvrage lève un voile important sur la narration de Twin Peaks, lorsque Dale Cooper enquête sur le meurtre de Teresa Banks. Pour éclairer ce point, revenons quelques années en arrière. Suite à la désaffection du réalisateur David Lynch sur le plateau de la saison 2 de Twin Peaks, nombre d’acteurs en ont voulu au réalisateur américain de les laisser tomber et de fait, laisser partir la série dans une série d’intrigues poussives. Même si la série est rattrapée in extremis dans un dernier épisode fabuleux réalisé par Lynch lui-même, le mal est fait et c’est une ambiance détestable qui règne durant la confection du long-métrage Twin Peaks – Fire walks with me (1992). L’interprète de Dale Cooper, Kyle MacLachlan, refuse d’apparaître à l’écran plus qu’un certain temps donné et oblige donc le réalisateur à créer un nouvel agent (Chester Desmond, joué avec brio par Chris Isaak) pour enquêter sur l’affaire Teresa Banks. Et si le résultat à l’écran est magistral, il est passionnant de lire ces quelques pages où l’agent Dale Cooper retrouve son rôle initial. Et gardons-nous d’en dire plus sur sa rencontre décisive avec un autre agent du FBI, un certain Windom Earle…

13-Chet-Fat-Trout

 

Signalons enfin que ce livre, aussi agréable soit-il, n’arrive pas à égaler  le Journal secret de Laura Palmer, écrit par la propre fille du réalisateur David Lynch, Jennifer Lynch, qui a su intégrer toutes ses peurs et interrogations adolescentes dans un texte saisissant de vérité, parfois bouleversant. Les pensées obscures et profondes de la belle et mystérieuse Laura Palmer accentuent notre désespoir de connaître le sort terrifiant de cette pauvre jeune fille. Et là encore, le vide créé par les pages manquantes, déchirées, glacent le sang et nous laissent imaginer quelle féroce force obscure s’est abattue sur cette charmante ville de Twin Peaks…

DSCN3822

Cet article, publié dans Cinéma, Littérature, Série TV, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’autobiographie de l’agent très spécial Dale Cooper

  1. JpbS dit :

    Personnellement je ne connais Twin Peaks que de nom, mais la phrase  » le vide abyssal de pans entiers d’années de Dale Cooper laisse supposer un voyage physique et spirituel qui modifiera à tout jamais la perception de la réalité chez cet être d’exception » donne envie de lire ce livre, celui sur Laura Palmer, ainsi que de voir le film et la série.
    Beau travail d’écriture dans cet article.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s