Ma Loute, Bruno Dumont

178982

Quel singulier parcours que celui du cinéaste français Bruno Dumont; sa filmographie austère et rigoureuse s’est construite avec force autour d’un saisissant et déstabilisant contraste, celui de filmer en surface un réalisme brutal (acteurs non-professionnels, décors naturels, pas de musique composée pour le film…) et de nourrir le cinéma d’une puissante méditation métaphysique découlant d’une contemplation travaillée jusqu’au dépouillement le plus total. Un art intransigeant et extrêmement abouti qui provoque le rejet chez nombre de spectateurs peu habitués à un tel degré d’exigence spirituelle et intellectuelle dans le cinéma français, voire mondial.

l'humanite-(1999)

Le cinéma de Bruno Dumont est un acte majeur dans l’histoire de l’art contemporain. De La vie de Jésus (1997) à Camille Claudel 1915 (2013) en passant par L’Humanité (1999), la filmographie du cinéaste a révélé toutes les facettes d’un ascétisme esthétique bouleversant de beauté et d’un questionnement philosophique d’une grande profondeur.

Le quotidien désespérant de platitude est questionné, transcendé et révélé par une mise en scène qui scrute et dévoile la beauté de la moindre parcelle de vie, ce grand mystère pour l’éternité. Les détracteurs du cinéaste se sont souvent gaussés de l’apparent misérabilisme du Nord qui est dépeint par le réalisateur (originaire de Bailleul), mais c’est bien mal juger le degré d’authenticité recherché jusqu’au trouble…

 

bruno-dumont.jpeg

En 2014, Bruno Dumont prend tout le monde par surprise avec une série télévisée en 4 épisodes diffusée sur Arte, P’tit Quinquin. Même s’il était sous-jacent dans son cinéma, l’humour est cette fois-ci le moteur principal, la matière même de cette nouvelle œuvre inclassable. Sous la forme d’une enquête policière impossible et désabusée, le récit va s’engouffrer dans une suite burlesque de séquences surréalistes faisant fi de l’humour aliénant et bêtifiant de notre époque. Cette série est une pirouette qui part de travers pour finir dans un fossé boueux. La maladresse et le décalage marchent de concert mais en creux se dessine encore une fois une terrible et insondable réflexion naturaliste.

p-tit-quinquin-li-l-quinquin-2014-1-g

De retour vers le cinéma, Bruno Dumont, loin de faire de l’humour une parenthèse rocambolesque, va pousser cette découverte intérieure de son art dans ses derniers retranchements avec le renversant Ma Loute. C’est tout le long-métrage qui va se retrouver non plus dans une pirouette, mais dans un tourbillon, dont on ne sentira au début qu’une légère brise ubuesque pour finir envolé dans les sommets de la poésie absurde. Si le réalisateur reprend son savoir-faire (direction de non-acteurs, absence de musique, cadrage vertigineux d’intelligence), il va le confronter à une galerie d’acteurs professionnels (formidable trio Binoche, Bruni-Tedeschi et un Luchini inoubliable) surjouant de manière irrésistible et décalée leur rôle d’aristocrates en vacances chez le « petit » peuple. Cette abracadabrante double direction d’acteurs tient du jamais-vu et va donner le ton d’un récit s’enlisant joyeusement dans une nature plus que jamais sublimée par la photographie de Guillaume Deffontaines.

ma-loute-de-bruno-dumont_5457808

Quelques influences se dégagent après la vision de ce chef-d’œuvre moderne : le trait clair du dessinateur Hergé, les situations comique de Jacques Tati et les compositions de la peinture impressionniste. Si le réalisateur remporte tous les suffrages critiques, il laissera certainement beaucoup de spectateurs interloqués ou énervés devant ce film comique qui venge ce genre cinématographique de centaines de navets que nous offre le cinéma français chaque décennie. La question est désormais de savoir si le réalisateur ira encore plus loin sur cette voie, car on a vraiment le sentiment que le maximum a été atteint pour notre plus grand bonheur. A moins que son art se dirige vers un aspect du film plus diffus, une poésie cinématographique suspendue entre ciel et terre. En tout cas, Ma Loute confirme que Bruno Dumont est l’un des grands cinéastes de notre temps.

ma-loute-de-bruno-dumont,M333750

Cet article, publié dans Cinéma, Série TV, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s