Lectures d’été

40065100_446095962552706_1071137226982686720_n

Ah le mois d’Août… Moment idéal pour laisser tomber la pollution incessante des écrans le temps d’une location à la montagne ou à la mer, où même confortablement installé dans son hamac ou sur son canapé. L’été est pour moi une saison où j’aime consacrer mes lectures à des ouvrages plus « légers » ou originaux. Pour ma semaine de vacances hors du domicile, j’ai choisi deux ouvrages très différents, Mr Mercedes de l’inusable Stephen King et le documentaire Le Prince des Profondeurs de Peter Godfrey-Smith.

39389295_251213962172668_1444959863187701760_n

J’aime particulièrement lire un roman de Stephen King l’été, car ses gros pavés se lisent très facilement et l’intrigue nous tient en haleine durant plusieurs jours, nous faisant ainsi oublier l’écrasante canicule. Bref, pour s’évader et frissonner, c’est parfait ! Et ce n’est pas ce Mr Mercedes qui me fera mentir ! Dès le prologue,nous sommes happés par une excellente description d’une scène anodine à travers l’échange sympathique de deux personnes qui se rencontrent dans une file d’attente d’une foire à l’emploi. Et là, va surgir l’horreur la plus absolue avec l’apparition démentielle d’une énorme Mercedes fonçant sur la foule. Une scène terrifiante, insoutenable, qui nous met en état de choc. C’est bon, c’est parti, accrochez vos ceintures, Stephen King, décidément toujours aussi en forme, ne va pas nous faire lâcher le livre durant presque 500 pages.

static1.squarespace.com

Nous suivons ensuite un inspecteur à la retraite, Bill Hodges, dans son misérable quotidien. Alors qu’on le sent proche du suicide, cet homme au glorieux passé, qu’on croirait tout droit sorti d’un film de détective privé des années 50, va recevoir une lettre qui va à nouveau bouleverser son existence : le tueur à la Mercedes lui écrit pour le narguer et l’enfoncer plus bas que terre ! Démarre alors un impitoyable jeu du chat et de la souris entre l’inspecteur vieillissant et le jeune tueur toujours en cavale. Stephen King sait construire avec une maestria inégalée son récit et va adjoindre à ce stressant et palpitant duel une galerie de personnages très attachants (ou énervants!) comme lui seul en a le secret.

PicMonkey Collage

Pur thriller horrifique, Mr Mercedes fait partie de ces bouquins (comme souvent avec King) dont il est littéralement impossible de décrocher une fois la lecture enclenchée. Et l’auteur sait vraiment y faire, le récit monte en puissance, le moteur s’emballe, et au dernier quart du récit, alors qu’on pensait être à fond de cinquième, voilà qu’on découvre qu’il existe une sixième vitesse !!! Et là, c’est bon, tant pis, on lira jusqu’au petit matin s’il le faut, mais on ira jusqu’au bout de ce roman au suspense infernal. Et dire que Stephen King en a encore sous le coude car Mr Mercedes est le premier volet d’une trilogie ! Vivement l’été prochain…

C5OsDlTWQAUda1L

Quittons à présent le sanglant asphalte pour plonger au cœur des océans afin d’y rencontrer et de tenter de percer le mystère des fascinants céphalopodes. Peter Godfrey-Smith (professeur d’histoire et de philosophie des sciences à l’université de Sydney) signe avec Le Prince des Profondeurs un essai extrêmement bien documenté, foisonnant et très original. C’est à l’occasion d’une plongée sous-marine dont l’auteur est particulièrement friand que son regard va croiser celui d’une seiche géante. A partir de ce moment séminal va se poser toute une série de questions pour le scientifique : quel est le niveau d’intelligence de cette espèce ? Peut-on seulement comparer nos intelligences si différentes dont les buts ne sont pas les mêmes? A quel moment de l’évolution nos chemins se sont-ils séparés ? Ce ne sont là que quelques esquisses de questionnements que le livre soulève.

 

A l’aide d’une multitude de rencontres et de sources différentes, Peter Godfrey-Smith va construire un essai philosophiquement étonnant et intellectuellement très stimulant, à la lecture toujours fluide et compréhensible, même pour les personnes comme moi qui n’ont que des connaissances basiques en biologie. A partir de l’étude des céphalopodes, l’auteur va en creux nous interroger sur notre propre intelligence, notre façon de penser et notre relation à l’écosystème. Et ce qui est le plus remarquable, contrairement à nombre d’ouvrages actuels, c’est que l’auteur, dans un pur esprit scientifique, n’apporte pas de réponses toutes faites ! Il soulève des problématiques,  rassemble ses connaissances et sa documentation, émet des hypothèses qui à leur tour soulèvent de nouveaux questionnements !

octopus-cephalopods-underwater-photo-Gabriel-barathieu

J’ai toujours été fasciné par les poulpes, ou les pieuvres comme les a appelé pour la première fois Victor Hugo, mais je n’ai jamais compris pourquoi. C’est à la lecture de ce livre passionnant que je peux éclaircir quelque peu cet attachement à cette étrange créature qui peut prendre toutes les formes. Le poulpe a ce regard incroyablement inquiétant et fixateur, qui vous ausculte alors que tout autour de lui, son corps part dans toutes les directions, dans une danse chatoyante faite de tentacules dont les principes vous échappent totalement! Le poulpe est un animal solitaire qui ne craint pas la vie en « société », sa durée de vie est extrêmement courte (autour de 2 ans), ce qui ne concorde absolument pas avec la taille conséquente de son cerveau ! Le poulpe représente donc en quelque sorte le mystère de l’évolution des espèces, et au-delà le mystère de la vie…

ad2f559c47_38659_pieuvre

C’est donc avec ces deux ouvrages très différents, mais passionnants chacun à leur manière, que s’achève ce bel été. J’espère que vous en avez aussi profité pour lire et vous relaxer, n’hésitez pas à me faire part de vos lectures estivales dans les commentaires !

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Littérature, Sciences, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s